Mentom - Singapore 2012

© Mentom – May 2012


Bonne année ... et tous : méfiez vous de la pillule !

samedi 10 janvier 2009, par Mentom

Toutes les versions de cet article :

  • français

Bonne année a tous ! Ca redemarre .. dans l’avion, en retour des vacances direction Singapour.

Pendant que l’avion vole, je sur-vole, le journal Le Monde, et plus concretément, je tombe sur un article nommé "Des médecins catholiques avancent que les hormones rejetées dans la nature par les femmes sous pilule stérilisent les hommes" retient mon attention. C’est tellement hilarant que je le cite ici - a vous-memes de faire la conclusion...

Le ridicule ne tue pas.

Des effets dévastateurs sur l’environnement

Nouvel assaut contre la pilule du côté du Vatican. Samedi, l’Osservatore Romano, le journal du Saint-Siège, a publié un article signé de Pedro José Maria Simon Castellvi, président de la Fédération internationale des associations de médecins catholiques.

Son argument peut étonner. Il n’est pas d’ordre moral mais d’ordre écologique : la pilule contraceptive aurait "des effets dévastateurs sur l’environnement", cette pollution environnementale causée par la pilule serait due aux "tonnes d’hormones" relâchées "dans la nature" à travers les urines des femmes qui la prennent.

L’article va même plus loin puisque cet "effet anti-écologique clair" serait en partie à l’origine de l’infertilité masculine. Cause de cette stérilité induite : les hormones rejetées dans la nature par les femmes sous pilule.

"Nous avons suffisamment de données pour affirmer qu’une cause non négligeable de l’infertilité masculine (marquée par une baisse constante du nombre de spermatozoïdes chez l’homme) en Occident est la pollution environnementale provoquée par la pilule.", sans fournir plus d’explications.

Cette sortie intervient à l’occasion du quarantième anniversaire de l’encyclique "Humanae Vitae". Ce texte, qui remonte au pape Paul VI, prohibait l’usage de la pilule et du préservatif pour les catholiques.

"Prophétie scientifique"

"Nous sommes face à un effet anti-écologique clair qui exige davantage d’explications de la part des fabricants", souligne le Dr Castellvi, qui qualifie au passage l’encyclique Humanae vitae de "prophétie scientifique".

Les assertions de M. Castellvi ont aussitôt fait réagir les défenseurs de la contraception et les scientifiques. "Une fois métabolisées, les hormones contenues dans les contraceptifs oraux n’ont plus aucun des effets caractéristiques des hormones féminines", a ainsi assuré Gianbenedetto Melis, vice-président d’une association de défense et de recherche sur la contraception. Les hormones contenues dans la pilule, tels les oestrogènes, "sont présentes partout, (...) dans le plastique, dans les désinfectants, dans la viande que nous mangeons", a souligné de son côté Flavia Franconi, responsable de la société italienne de pharmacologie.

D’un article du journal Le Monde

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9