Mentom - Singapore 2012

© Mentom – May 2012


Nouvel an 2006 à Rome

jeudi 12 janvier 2006, par Mentom

Toutes les versions de cet article :

  • français

Rome

Le Nouvel An à Rome ? C’est prendre un "café grande americano macchiato" dans le coin de la rue, apprecier le charme de la hospitalité italienne ("chauffage uniquement la nuit !"), écouter crier les nombreux vendeurs de "umbrella’s" bien adaptés au temps, parcourir les vastes ruines des édifices d’un empire ecroulé, perdre son écharpe pour voir le pape (et les clochards sur la place de St.Pierre), et inaugurer la nouvelle année à la fontaine de Trevi...

Le Forum Romanum ou ce qu’il en reste. Depuis les débuts de Rome, le Forum Romanum était le coeur politique de Rome, au pied du Capitole. Il était inévitable que Jules César y imprimât sa marque, ce qu’il fit de manière radicale. Par la suite, Auguste et Tibère complétèrent la scénographie : le vieux Forum, privé de tout pouvoir politique, devint un énorme espace de représentation à la gloire de la nouvelle dynastie.

L’ancien et le nouveau. Près du Forum Romanum.

« Tant que le Colisée sera debout, Rome sera debout ; quand le Colisée s’écroulera, Rome s’écroulera ; quand Rome s’écroulera, le monde entier s’écroulera. » Hmm... En realité il fait presque nuit, l’appareil photo produit des drôles d’effets parfois ! Et ... pour une fois il pleut pas. La promenade de parapluies. Deux heures sous la pluie battante pour obtenir une entrée dans les musées du Vatican... La basilique Saint-Pierre de Rome ou plus exactement du Vatican. La basilique est l’œuvre de plusieurs siècles. Elle commence par être un petit monument commémoratif à l’endroit où saint Pierre aurait été martyrisé, non loin du cirque de Néron. Puis, à partir de 324, l’empereur Constantin Ier fait bâtir une grande basilique. Au XVe siècle, le monument menace de tomber en ruine, et les papes décident de le raser pour en construire un nouveau.

La construction de l’édifice actuel a débuté le 18 avril 1506 sous le règne de Jules II pour s’achever en 1626 sous celui de Paul V. De nombreux architectes et artistes prestigieux ont contribué à cette réalisation dont Michel-Ange pour le dôme ; le Bernin, concepteur de la place et ses fameuses colonnades ; Giacomo della Porta pour la calotte ou encore Carlo Maderno pour la façade. Bramante, Raphaël et Sangallo le Jeune ont également participé au dessin des plans. La toile célèbre de Raphael : L’Ecole d’Athènes. Au centre du tableau on peut voire Platon (avec les traits de Léonard de Vinci) et Aristote. Platon représente le philosophe de l’Idéal et de l’interprétation des mythes et signes - Il pointe le doigt vers le haut. Aristote est le philosophe de la logique, mais surtout de la physique et de la nature. - Il étend la main vers le bas. A gauche du tableau : les philosophes plutôt "spiritualistes"... A droite du tableau : les penseurs plutôt "naturalistes"... En février 2000, le pape a exprimé ses « regrets », quatre siècles après la mise à mort de Giordano Bruno, philosophe et proscrit, par le tribunal du Saint-Office, la tristement célèbre Inquisition. Cépendant, Jean-Paul II exonère les juges inquisitoriaux car ceux-ci « étaient motivés par le désir de promouvoir le bien commun », c’est à dire : après sept années de cachot, Bruno fut conduit à Rome, une planche clouée sur la langue, puis brûlé vif.

Dans sa vision de la pluralité des mondes, dans son intuition d’un univers infini obéissant à ses propres lois et non à un prétendu principe divin, Bruno, dans le contexte de l’époque, celui de la Contre-Réforme, attaque directement le monopole de l’église sur les savoirs. En l’espèce, les prétentions de la théologie à s’ériger en savoir absolu, car conforme aux « Saintes Écritures », et à contrôler, annihiler, toute forme de réflexion critique, qu’elle soit scientifique ou philosophique. Une image "typique" d’Italie. Il fallait la chercher un peu, Rome n’étant pas vraiment une ville qui respire la tranquillité. Les restes d’un aqueduc ménant à l’Esquilin. Occupé presque entièrement d’abord par des jardins et des cimetières pour les pauvres et les esclaves, il fut transformé par Mécène, qui recouvrit les cimetières d’une couche de terre de 6 mètres, en un vaste parc impérial. La Via Sacra était la voie qu’empruntaient les généraux vainqueurs lors de leur Triomphe en retour de la guerre. Le Temple de Vénus et de Rome est sans doute un des temples les plus vastes de Rome (110 m sur 53 m). Il se trouve, sur la Vélia, entre la Basilique de Maxence et de Constantin et la vallée du Colisée. Consacré à Vénus et à la déesse Rome, considérées comme les deux protectrices de la ville, il fut commencé en 121 ap. J.-C. par Hadrien et terminé par Antonin le Pieux. Hadrien en dessina lui-même les plans et en fit la dédicace en 135 ap. J.-C. La religion ne compte pas... la vraie Sainteté c’est de faire ce qui est juste. De se battre pour les sans défense. Ce que Dieu veut... la bonté qu’il exige... est ici .. dans ton coeur et ici ... dans ta tete. Et uniquement par ce que Tu décides de faire, tu te montreras bon... ou pas.

Sois sans peur face a tes ennemis. Sois brave et droit pour être aimé de Dieu. Dis toujours la vérité. Sauvegarde les faibles et garde-toi du mal.

Tel est ton serment, Chevalier.

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9